• Portrait d'adhérent

  • Portrait d'adhérent

  • Portrait d'adhérent

  Photos : Raphaël Kann

Benjamin Babron

👋 Bonjour !

👤 Mon nom est Benjamin Babron.
💼 Je suis Concepteur-graphiste / Webmaster chez
"Benjamin Babron Concepteur-graphiste".
📍 Entreprise localisée à Lézat-sur-Lèze.
📆 J'ai rejoint l'association Com'en Ariège en avril 2021.

📝 Mon entreprise en quelques mots

Avant tout, je suis graphiste-webmaster indépendant, Ariégeois, et à votre écoute ! Mon entreprise est à taille humaine : la mienne. C’est important pour moi car cela me permet d’avoir des relations humaines plus fortes avec mes clients. Je suis à leur contact direct, un vrai dialogue s’instaure. Mon entreprise est également multi-facettes : bien sûr, il y a une grosse prédominance pour tous les supports imprimés classiques. Mais le web est également une de mes activités : site web vitrine ou site e-commerce. Et enfin, j’ai une activité beaucoup plus artisanale en parallèle : j’imprime à la main des cartes postales en linogravure. Cette activité est un atout selon moi car elle se combine avec les autres : conception des visuels en PAO + gravure et impression manuelle + ma propre boutique de vente en ligne. Cette dimension artisanale me rapproche aussi des mes clients dans une certaine philosophie de travail, car eux-mêmes sont pour la plupart artisans.

👨‍💻 Description de mon métier au quotidien et de mes savoir-faire

Je suis un concepteur-graphiste animé par deux vies professionnelles. Premièrement, je suis salarié depuis 2001 d’une maison d’édition jeunesse Toulousaine. Les livres pour enfants sont mon quotidien : de la création graphique jusqu’aux pdf pour les imprimeurs (en Europe et en Asie). J’ai donc une grande maîtrise de la chaîne graphique. Deuxièmement, et le plus intéressant pour vous : je suis graphiste indépendant depuis 2017, fort de mon expérience dans l’édition. Je peux créer vos outils de communication visuelle, de la carte de visite au site web vitrine, en passant par tous les supports imprimés (brochures, dépliants, flyers, etc.). Je réalise également des logos pour des entreprises, des commerçants et des artisans. J’ai intégré le réseau FranceNum afin de répondre aux besoins des entreprises qui souhaitent démarrer leur transformation numérique : site web pour gagner en visibilité sur le net, et même site e-commerce avec des boutiques en mode Click & Collect ou avec expédition France/monde. Concernant le web, je m’autoforme actuellement au référencement naturel pour compléter mes prestations de création de sites. Je développe également une activité d’objets personnalisés, c’est-à-dire des supports de communication en volume, que je peux prototyper et fabriquer en petite série dans un fablab : porte-clés avec votre logo, cartes de visite en bois, objets gravés. Les machines de gravure et découpe au laser permettent de produire de nouveaux supports de communication vraiment originaux.

📈 Comment je vois l'évolution technologique, humaine, dans mon métier ?

Pour l’évolution technologique de mon métier, je dirai que nous allons vers des fusions d’outils. C’est-à-dire qu’au lieu d’avoir X logiciels de PAO pour travailler, nous aurons à terme une seule grosse plateforme. Adobe y viendra un jour, avec une sorte de méga-logiciel CC incluant tous les outils des applications phares que sont Photoshop, InDesign et Illustrator. Affinity, son concurrent actuel, travaille déjà un peu dans cette optique. Et côté web, c’est un peu la même chose, avec des technologies qui se concentrent et des outils qui se simplifient. La preuve avec la prochaine version majeure de WordPress et son principe de Full Site Editing qui fait déjà grand débat et suscite quelques craintes. Pour l’évolution humaine de mon métier : à mon échelle, c’est-à-dire « humaine », je pense et j’espère que nous allons vers des collaborations encore plus étroites avec les clients, avec plus de dialogue et de confiance. Dans un monde actuel qui pousse souvent vers l’anonymat, l’instantanéité et la distance, j’ai l’impression qu’un besoin de rapprochement est parfois exprimé tout en s’accordant plus de temps pour vraiment mieux travailler « ensemble ». C’est cette notion d’ « ensemble » qui fait qu’aujourd’hui je suis graphiste indépendant (d’ailleurs cette appellation de mon métier révèle un paradoxe…).

📍 Pourquoi je me suis implanté(e) en Ariège ?

À l’origine, c’est pour fuir l’agglomération Toulousaine, son anonymat et sa distanciation physique (et sociale) qui existait bien avant l’arrivée de la Covid-19 ! En Ariège, et c’est valable pour toutes les zones plus rurales de France, on peut plus facilement tisser des liens avec les habitants, les artisans, les entreprises. La dimension environnementale est également très importante : la campagne, c’est véritablement bien mieux que la ville ! J’ai énormément gagné en qualité de vie en venant en Ariège. Mais vous l’aurez compris, ma première motivation pour venir en Ariège n’était pas d’y créer une entreprise.

👥 Pourquoi j'ai adhéré à l'association ?

Justement pour retrouver une dimension humaine dans mon activité professionnelle et ma vie sociale : être en relation plus étroite avec de nouvelles personnes et éviter un certain isolement lié au métier. Tout en évitant les pièges de certains principes de réseautage qui selon moi tendent vers le communautarisme et une forme d’esclavagisme moderne : vous savez, les gros réseaux d’entrepreneurs… L’échelle d’une asso comme celle-ci me va très bien : je suis fédéré mais libre. Et aussi, il faut être honnête, pour gagner en visibilité et ainsi développer un peu mon activité, en me joignant à une force de groupe qui saura mettre en avant je l’espère nos beaux métiers de la communication qui le méritent vraiment.